Stock et dispo au : 07 82 60 13 61

On trouve en général 3 à 4 niveaux d’assistance différents qui vont réguler les efforts à produire sur les pédales. La totalité des vélos électriques proposent une fonction ou le moteur est off évidemment. Vous pourrez ainsi pédaler tranquillement sans assistance électrique sur un bord de canal bucolique.


La différence avec un vélo traditionnel ? Votre vélo sera simplement un peu plus lourd qu’un vélo non équipé d’une assistance. Mais sur le plat, la différence de poids ne change pas grand chose à l’effort nécessaire pour avancer. C’est la partie cycle du vélo électrique qui fera la différence.
Quel que soit le niveau d’assistance sélectionné, l’assistance cessera si vous atteignez une vitesse de 25 km/h. C’est la loi. Ou plus précisément la norme EN15194 qui définit les principaux critères pour qu’une VAE reste un vélo :
- l’assistance doit se couper quand le vélo dépasse les 25 km/h
 l’assistance doit se couper dès que le cycliste cesse de pédaler
la puissance nominale du moteur ne doit pas dépasser 250 Watts
image_39.jpg

A qui peut servir un vélo électrique ?

Le vélo électrique est très polyvalent. Il peut servir à aller à son travail sans transpirer dans la première côte venue comme il peut servir à accompagner quelqu’un de plus sportif que soit en randonnée cyclo. On peut s’en servir pour faire quelques courses. Il permet de totalement s’affranchir du relief. Sachant que la montée est totalement gommée par l’assistance,  on a l’impression sur un vélo électrique que tout le relief est devenu plat comme aux Pays-Bas (d’après vous pourquoi on y trouve autant de vélos ?). On peut parcourir à vélo électrique des trajets plus longs, plus rapidement et dans un grand confort.Pour ceux qui souhaitent quand même faire de l’exercice, les différents niveaux d’assistance permettront de trouver le juste équilibre entre l’effort musculaire et l’assistance électrique.